vendredi 20 mai 2011

La levrette, sensations masculines dans un fantasme féminin

La levrette est tour à tour un fantasme masculin ou féminin. Certaines amantes adorent la levrette pour diverses raisons, mais une, en particulier, a partagé avec moi, toutes ses sensations, et écouté les miennes, quant à cette position où elle me tourne le dos tout en ouvrant tous ses sens envers moi ... sauf la vue :

- C'est extraordinaire la levrette, je te sens comme jamais. Quand tu entres par derrière, j'ai l'impression de tout percevoir. Ton souffle, la chaleur de ton corps quand il s'approche, ta main quand elle se pose sur mes feses ... Je ferme les yeux à chaque fois.

- Je sens quand tu en as envie, Tu pivotes ton corps pour me présenter ton dos, je sens que ton envie affleure. Tu n'aimes pas chavirer du bout de ma langue, mais souvent, ça excite en toi des envies de levrette.

- C'est fulgurant souvent, tu m'excites tellement quand tu me lèches. Mais j'ai vraiment besoin de toi en moi. Le désir me brûle. Je résiste le plus longtemps possible.

- Tu fermes les yeux ?

- Oui, ça m'aide à tout sentir. Quand tu m'as trop excitée, c'est intenable, je peux jouir au premier de tes assauts. C'est tellement violent, tellement puissant que je suis au bord de l'évanouissement. Je te sens entrer en moi, et je prends feu. Les frissons font place à des bouffées de torpeur. J'ai ultra chaud sur tout mon corps, ma peau n'est plus qu'un immense frisson, et je me sens sortir de ce corps ... une jouissance si violente, je m'autorise à hurler comme jamais.

- J'adore quand tu jouis en une respiration ! C'est très gratifiant, dans l'immédiateté ... Il faut bien que je bouscule un peu ton fort intérieur.

- Ne crois pas que quand ça ne vient pas du premier coup, c'est moins bon. Au contraire, c'est bien meilleur. Mais quand ça vient à la première seconde, c'est pour moi la preuve que nous sommes compatibles, que tu as été fait pour moi. Sexuellement c'est top. Tu te glisses en moi, pas besoin d'artifice, de préliminaires, de montée de désir ... je jouis tout de suite.

- Quand c'est plus long ... ?

- Quand tu arrives à me maintenir en haleine, c'est pire. Au portes de l'orgasme. Des fois, j'ai l'impression que tu prends un plaisir tantrique avec ta jouissance, soit. Mais cette capacité à ne pas libérer ma jouissance, à la soumettre à ta volonté, ça m'étourdit encore plus à chaque fois. La jouissance est d'autant plus forte. Mais tu me tortures à ralentir, ou accélérer, décevoir mon envie d'orgasme immédiat en freinant malgré mes "oui, plus fort". Tu es mon bourreau.

- Bourreau ?

- En levrette, je ferme les yeux, et je me concentre sur les sensations. Je te sens en moi, derrière moi. C'est un plaisir égoïste. Et quand tu changes le rythme, tu me rappelles ta présence alors que je ne cherche qu'à penser à mon plaisir. C'est une position d'introspection, de découverte me mes sens et de mes vertiges.

- Tu voudrais que je disparaisse ?

- Oui, la levrette, pour moi, c'est moi, mon corps, mon antre. Surtout avec toi, parce que tu es fait pour moi, compatible sexuellement, ça en dit long sur le fait que tu es à moi. Tu es en moi. Je vibre pour toi, par toi. Je te sens ... et paradoxalement, pour cette jouissance la plus forte, tu disparais. Je ne sens plus que le feu qui couve, qui me brûle, le mouvement saccadé et le feu qui prend, puis tout s'enflamme, tout brûle.

- De mon coté, la levrette, c'est pas l'idéal. C'est une position assez distante finalement. Pour le coté esthétique ou voyeur, c'est idéal. Ton intimité est exposée, offerte, ouverte. Je vois tes lèvres se plier et de déployer. Un point de vue inouï sur ton petit cul aussi. Mais je suis trop loin de toi. Impossible de t'embrasser, de te parler au creux de l'oreille, de te voir jouir, de glisser mes mains sur tes seins, tes lèvres, ton cou ...

- Je sais, tu cherches souvent à écrouler la levrette, et m'affaler sur le lit.

- J'adore ...

- Je sais, mais c'est encore autre chose, là. Je suis obligée de me cambrer à la limite de la douleur pour accueillir tes assauts au plus profond.

- Les sensations sont inouïes. Et là, moi aussi, je sais que tu es faite pour moi. Je pourrais même jouir en une seconde tellement ton antre me régale d'une explosion des sens.

- Je te vois t'accrocher à la tête de lit pour me prendre encore plus profond. Ca me retourne, me ravage ... j'ai l'impression que tu dévastes tout mon être intime. La jouissance est si différente. Pas de frisson, pas de feu. Tout est en pressions, en chocs répétés tout au fond de moi.

- Souvent, je prends appui avec mes pieds sur le bas du lit.

- Ca me bouleverse quand tu m'anéantis totalement, quand tu me possèdes comme ça. C'est un abandon total. Je te sens me pénétrer jusqu'à des profondeurs insondées. Ton corps envahit le mien. Je sens tes mains sur mes lèvres, ton souffle dans mon cou, tes baisers au coin de l'oreille ... Ca me submerge totalement. J'entends que tu me parles, mais les mots ne m'atteignent pas ... je suis comme évanouie, comme droguée de sexe, la luxure totale ...

- Mais tu préfères la levrette quand même, esthète de l'orgasme.

- Oui ! Mais je sais que tu vas me faire fléchir ensuite, juste au moment de mon orgasme d'esthète, puis m'envahir de cette pénétration profonde, m'inonder totalement, me maintenir dans un état d'orgasme continu jusqu'à ce que tu exploses littéralement de plaisir à ton tour, jusqu'à ce que tu m'inondes, jusqu'à ce que tu t’affales enfin sur moi, à bout de forces, que tu me couvres de tout ton poids, ton souffle court dans mon cou, nos sueurs mêlées, de la tête au pieds, nous deux devenus un.

23 commentaires:

  1. "écrouler la levrette" l'expression me plaît ! Ainsi que le concept. C'est la position la plus excitante.

    Il y a peu j'ai pris conscience de la différence de point de vue entre l'homme et la femme pendant la levrette classique.

    Un homme m'a dit "la levrette dans le noir ? aucun intérêt !" Comme j'aime être regardée, j'épouse son point de vue.

    RépondreSupprimer
  2. @Femme en chair et en papier :

    Le coté voyeur ... Admirer une rose et un oeillet, point de vue inoubliable.

    Ed

    RépondreSupprimer
  3. bon écrit !


    ( fille d'égypte )

    RépondreSupprimer
  4. @Anonyme :

    Merci pour votre commentaire

    Ed

    RépondreSupprimer
  5. tristan_de_S23 mai 2011 16:23

    Pour moi,il y a dans la levrette un relent de domination.Pas désagréable ma foi. Et j'aime voir le visage de ma douce se refléter dans un miroir à ce moment.

    RépondreSupprimer
  6. @Tristan_de_S :

    En effet, la levrette a le goût et l'odeur de la domination, sauf pour les nombreuses amantes qui adorent cette position pour ce qu'elle leur procure, et non ce qu'elle procure à travers les yeux ou les émois de leur amant.

    Là, comme dans le SM, n'est pas le dominant celui qui croit.

    Quant au miroir ... Délicieux aussi, mais encore mieux dans des positions où l'amante se regarde elle-même.

    Ed

    Ed

    RépondreSupprimer
  7. Tristan_de_S24 mai 2011 08:35

    justemetn tel est le but. En relevant la tête ne peut que s'admirer dans la miroir. Et accessoirement me voir la besognant.
    Quant à savoir qui mène la danse dans une relation DS ou SM, vous avez bien raison.

    RépondreSupprimer
  8. @Tristan :

    Nos avis convergent.

    Ed

    RépondreSupprimer
  9. Humm la levrette, que de bon moments.
    Merci poru cet article :)

    RépondreSupprimer
  10. @LoveStore :

    Merci pour votre visite ... pour le coup, je suis allé visiter LoveStore.

    Ed

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Ed,

    J'adore !

    Orane.

    RépondreSupprimer
  12. je suis assez d'accord quand elle dit qu'elle est centrée sur son corps à ce moment là... c'est vrai que je m'oublie totalement en levrette et que j'adore les vibrations qui se répercutent dans tout mon dos, le long de ma colonne...

    RépondreSupprimer
  13. @Orane :

    Merci pour ce gentil commentaire.

    Ed

    RépondreSupprimer
  14. @Dita :

    De belles et bonnes vibrations ... des frissons qui naissent dans le coccyx ou dans la nuque ... pour des vertiges intimes.

    Ed

    RépondreSupprimer
  15. Qu'écrire de plus....
    La position de toutes les sensations....
    Oui, je crois, c'est cela.....

    RépondreSupprimer
  16. @Lilly :

    Ne plus rien écrire et se laisser de frissons envahir ...

    Ed

    RépondreSupprimer
  17. Pffff.... Fait chaud, là.


    Y'a que moi qui n'arrive pas à commenter via mon compte Google ?

    RépondreSupprimer
  18. @Alice :

    Bienvenu dans des lectures très ... pénétrantes.

    Certaines personnes mentionnent en effet des problèmes pour poster des commentaires. Les plus motivé(e)s y arrivent avec un peu de persévérance.

    Ed

    RépondreSupprimer
  19. @ Ed
    De là à dire que je ne suis pas très motivée, il n'y a qu'un pas !

    RépondreSupprimer
  20. Ma chère Alice, vous faite preuve de plus en plus clairvoyance.

    Ed

    RépondreSupprimer
  21. J'avoue que c'est le plus souvent moi qui aime l'écrouler...
    (mais j'avoue aussi les aimer toutes les levrettes)

    Quelle bonne idée d'avoir noté ces échanges... et la différence des points de vue. J'y retrouve des scènes que j'ai vécu, mes sensations intérieures, ce que me disent mes amants...

    RépondreSupprimer
  22. @Claire :

    La levrette écroulée est pour moi la position la plus favorable à mille élans puissants. Elle supprime le point de vue sur une croupe diabolique pour offrir en retour des accès tout au fond de l'antre des plaisirs ...

    Ed

    RépondreSupprimer
  23. J'ajoute bien humblement que cette position permet de faire usage sur soi-même de ses doigts....

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...